Nouveauté : Le Phare Amédée, Lumière de Paris & de Nouvelle-Calédonie

Certains phares sortent de l’ordinaire par leur site, leur architecture, leur histoire et l’intérêt que le public leur porte. C’est incontestablement le cas du phare Amédée, allumé en 1865 sur un îlot de la barrière de corail qui protège le lagon de Nouvelle-Calédonie.

Cette tour de métal, dessinée et construite à Paris, est fille de la révolution industrielle et des entrepreneurs français qui contrôlent alors le marché mondial des phares. Elle est ensuite démontée et transportée en pièces détachées vers une lointaine colonie du Pacifique, dont elle est devenue un symbole.

Quelle est la part de vérité contenue dans les étonnants récits qui circulent autour du phare Amédée : son envoi par erreur depuis la métropole, sa construction par Gustave Eiffel ? Grâce à de nombreux documents inédits, ce livre raconte l’histoire d’un phare d’exception, parisien de naissance, calédonien d’adoption.

Ce nouvel ouvrage coédité avec le Musée de l’Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie et les éditions Point de vues est dès à présent en vente sur notre site et dans toutes les bonnes librairies au prix de 35 €.
Les auteurs, Vincent Guigueno et Valérie Vattier, respectivement chargé de mission pour le patrimoine «Phares et Balises» à la Direction des Affaires Maritimes et directrice du musée de l’Histoire maritime de Nouvelle-Calédonie, nous proposent une visite guidée d’un lieu emblématique de Nouvelle-Calédonie.

Une réflexion au sujet de « Nouveauté : Le Phare Amédée, Lumière de Paris & de Nouvelle-Calédonie »

  1. Bjr Félicitations pour ce magnifique ouvrage sur le Phare Amédée, je viens de l’acheter ce week-end, j’adore le Phare Amédée et lui ai consacré un album sur mon profil face book,
    j’habite Nouméa et j’y vais souvent en ballade en moto marine, en bateau et je récupère toutes les photos et les articles le concernant
    J’adore les vieux documents et l’histoire qui s’y rattache et je viens d’apprendre qu’il avait un jumeau…j’adore !!
    Félicitations aussi au Musée de l’Histoire Maritime de Nouméa qui fait de toute façon un boulot extraordinaire
    Mme Dominique Blondeau-Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *