Invitation le 25 septembre 2013

etagere_PDV

À l’occasion de la sortie des ouvrages
liés au festival Normandie Impressionniste

les éditions point de vues vous invitent

le 25 septembre 2013
à 18h30

Dans le jardin des sculptures
du Musée des Beaux-arts de Rouen

en présence,

d’Alain Le Vern,
Président de la Région Haute-Normandie

d’Yvon Robert,
Maire de Rouen

de Sylvain Amic,
directeur des Musées de Rouen

et de tous les auteurs,

à une rencontre entre musique et peinture impressionniste
avec la participation exceptionnelle d’Oswald Sallaberger,
chef fondateur de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen et ses musiciens

Merci de confirmer votre présence avant le jeudi 19 septembre 2013.
par téléphone au 02 35 89 46 54 ou par mail

Cette rencontre est parrainée par la Ville de Rouen et le Musée des Beaux-arts de Rouen,
la Matmut, et la Région Haute-Normandie

Région Haute-NormandieVille de RouenMatMutMatMut

Rencontre à la librairie La Galerne

Le jeudi 19 septembre 2013 à 18h00, la librairie La Galerne du Havre organise une rencontre avec Jacques-Sylvain Klein et Claire Durand-Ruel Snollaerts, auteurs des livres « Lumières normandes – les hauts-lieux de l’Impressionnisme » et « Camille Pissarro – Rouen, peindre la ville »

Lumiere NormandeJacques-Sylvain Klein a été le commissaire du premier festival Normandie Impressionniste, auteur du livre « La Normandie, berceau de l’impressionnisme ». Dans son nouvel ouvrage, « Lumières normandes – Les hauts-lieux de l’Impressionnisme« , il raconte la vie des peintres, leurs liens d’amitié, les influences qu’ils ont reçues ou exercées, tout en les restituant dans chacun des dix grands territoires que forme la Normandie impressionniste.

 

 

Camille Pissarro • Peindre la ville, RouenClaire Durand-Ruel Snollaerts, historienne d’art, spécialiste de Pissarro, parlera de son livre « Camille Pissarro – Rouen, peindre la ville« . Après une dizaine d’années passées à Pontoise, Pissarro ressent soudainement le besoin de renouveler son répertoire pictural. Il vient à Rouen en 1883, sous les conseils de son ami Claude Monet. C’est un choc pictural. Pissarro découvre une grande ville aux multiples facettes qui lui offrent un très large choix de motifs qu’il va peindre au cours de quatre longs séjours.

 

Parution de Peindre en plein air au XIXe siècle

Les éditions Point de vues publient pour cette rentrée Peindre en plein air au XIXe siècle de Frédéric David.

Peindre en plein air au XIXe siècle

Dès le début du XIXe siècle, des peintres audacieux se mettent à brosser des paysages en plein air. lls rompent ainsi avec l’ancestrale peinture d’atelier et par voie de conséquence, bousculent les habitudes picturales. Quelles sont les raisons qui ont poussé ces artistes à se mettre à la merci de l’intense luminosité du soleil et des aléas climatiques ? Les inventions techniques de l’époque ont grandement facilité cette émancipation.

L’évolution des transports, la mise au point de peintures portables, la miniaturisation des accessoires, ont accompagné les artistes novateurs dans leur démarche. Les transformations de la société ont aussi rendu leur approche plus aisée. Les conséquences de la Révolution Industrielle ont facilité leurs tentatives. Enfin, le climat politique, très troublé de cette époque a contribué aux partis pris osés, voire iconoclastes.

Mais ce combat, qui part des simples paysagistes jusqu’à la révolution picturale des impressionnistes, ne fut pas sans risque. C’est au prix de gros efforts et d’une opiniâtreté sans faille que ces artistes du plein air surent imposer un nouvel œil sur ce qui les entoure. Ce livre tente de rappeler ce combat difficile contre un art officiel qui n’avait plus comme principale fonction que de défendre des avantages acquis.

Nouveauté : Bouchor, le peintre de Freneuse

A l’occasion du festival Normandie Impressionniste, nous continuons nos publications sur les peintres et la Normandie.

Cette fois-ci nous publions Bouchor, Le Peintre de Freneuse écrit par Lionel Dumarche et Killian Penven, qui œuvre respectivement à la Conservation régionale des Monuments Historiques et à l’Office de tourisme de Rouen.

Bouchor, le peintre de Freneuse

Au hasard d’une invitation en Normandie, Joseph-Félix Bouchor découvre en 1880 la région de Rouen et ses paysages verdoyants ; il n’est encore à cette époque qu’un jeune peintre peu connu et en quête de réussite. Né en 1853, ce fils de médecin a jusque là mené une vie à la fois artistique et aventureuse : il s’engage en 1870 à bord d’un voilier en partance pour l’Amérique du Sud, puis partage à son retour la vie de la bohème montmartroise aux côtés de son frère le poète Maurice Bouchor, et décide vers 1875 de devenir peintre.

En 1886, Joseph-Félix Bouchor s’installe en bord de Seine à Freneuse. Ce grand voyageur se déplace peu, peignant ce qui s’offre à son regard : les meules de paille dans les champs, les boucles de la Seine, ses voisins, la Famille Fréret, dans leurs activités agricoles… en fait une Normandie traditionnelle où le grand-père presse le cidre, les jeunes filles cueillent les fruits et les vaches paissent sous les pommiers en fleur.

De son village de Freneuse, il garde un œil sur Paris : réussite oblige, il n’est pas question de s’éloigner trop longtemps de la capitale, avec ses cercles mondains, ses expositions universelles et surtout le Salon des Artistes Français où il expose de 1879 à 1936.

Dédicace de Jacques-Sylvain Klein

Jacques-Sylvain-KleinDans le cadre des Journées du patrimoine et de l’exposition « Eblouissants reflets, 100 chefs-d’œuvre impressionnistes » au musée des Beaux-Arts de Rouen, Jacques-Sylvain Klein viendra présenter et signer son dernier ouvrage, Lumières Normandes, les hauts-lieux de l’impressionnisme.

Le samedi 14 septembre 2013 à 11h à l’auditorium du musée des Beaux-Arts.